Le Portugal

 
 
Accueil

Economie

Institutions portugaises
 

Liens Externes

Ambassade du Portugal
ICEP

Portal do cidadão
 
 

INFO ©AFP

Toute l'info

France

Actualité à la une

Insolite

Technologie

People

Santé

Art de vivre

Sports

Football

Photos à la une

Info permanente


annonces

espace partenaires


annonces

 

annonces

 

Données sur le Portugal


Nom officiel : République portugaise

Données géographiques :

Superficie : 92.072 km²
Population : 10,8 millions (dont 680 000 étrangers)
(France : 63 392 millions au premier janvier 2007)
Capitale : Lisbonne
Villes principales : Porto, Lisbonne
Langue officielle : portugais
Monnaie : Euro
Fête nationale : 10 juin

Données démographiques :

Croissance démographique : 0,36% (2006)
Espérance de vie : 77,7 ans (74,43 pour les hommes et 81,2 pour les femmes)
Taux d’alphabétisation : 93,3%
Religions : la majorité de la population est catholique, mais le Portugal est un Etat laïc d’après la Constitution de 1976.
Indice de développement humain (Classement ONU 2004) : 0,904 (28ème)

Données économiques :

PIB (2006) : 155, 3 milliards d’euros
(France : 1.780 milliards d’euros en 2006)
PIB par habitant (2005) :14 126 euros en prix courants (source : FMI)
(France : 28 088 € en 2006)
Taux de croissance (2006) : 1,7 %
Taux de chômage (2006) : 8,4 %
Taux d’inflation (2006) : 3,1 %
Solde budgétaire(2006) : - 3,9 % du PIB
Balance commerciale(2006) : - 18,553 milliards d’euros (- 11,95 % du PIB)
Principaux clients : Espagne (27,4 %), Allemagne (13,1 %), France (12,4 %)
Principaux fournisseurs : Espagne (30,5%), Allemagne (13,8%), France (8,4%)
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :
- agriculture : 4 %
- industrie : 35 %
- services : 61 %

Exportations de la France versle Portugal (2006) : 4,85 milliards d’euros
Importations françaises du Portugal (2006) : 3,95 milliards d’euros
Consulats généraux de France : Porto
Communauté française au Portugal : 9 000 immatriculés ; 30 000 non immatriculés
Communautéportugaise en France : 800.000 personnes

Décalage horaire (par rapport à Paris)
- en été : 1 heure de moins.
- en hiver : 1 heure de moins.

1) Situation

a) Présentation générale

Le Portugal est situé dans la péninsule Ibérique, à l’extrême ouest de l’Europe méridionale. Le point le plus occidental de l’Europe, "le Cabo da Roca", se trouve à 30 km au nord de Lisbonne.

Le territoire portugais couvre 92.072 km². Bordé par l’océan Atlantique sur 832 km de côtes (dont 660 km à l’ouest et 172 km au sud), le pays se présente comme une enclave dans le territoire espagnol avec lequel il possède une frontière commune de 1215 km.
D’une longueur de 561 km et d’une largeur maximale de 218 km, le Portugal est essentiellement un pays de moyenne montagne. Le pays se divise en deux régions très distinctes : le Nord et le Sud, séparés par le cours du Tage.

Au nord du Tage, l’altitude dépasse fréquemment 1000 mètres et le paysage se compose de reliefs montagneux, parmi lesquels le massif granitique de la serra de Estrela qui culmine à la Torre (1993 m) et de hauts plateaux au nord-est (Tras-os-Montes, Alto Douro) percés de profondes vallées. Les plateaux de la Beira Baixa, à l’est du pays sont moins élevés. Une plaine littorale, la plaine de Coimbra, s’évase le long de ces plateaux.
Sur la côte occidentale, l’Estrémadure, avec ses collines et ses petits massifs, assure la transition avec les paysages du sud aux reliefs plus bas. Ici se succèdent chaînes peu élevées et plateaux (haut et bas-Alentejo). A l’extrême sud du territoire se trouve l’Algarve, ensemble de plateaux calcaires, de plaines et de lagunes.

Les cours d’eau importants qui traversent le pays prennent tous leur source en Espagne et délimitent parfois la frontière entre les deux pays : le Minho et le Douro au nord, au centre le Tage qui se jette dans l’Atlantique à Lisbonne et au sud le Guadiana.
Le nord du pays possède une couverture végétale variée et abondante : pin, eucalyptus, châtaignier, chêne-liège. En Algarve, la végétation méditerranéenne prédomine : oliviers, amandiers, figuiers.

Le Portugal comprend également les archipels de Madère et des Açores.
- MADERE (260.000 habitants) : archipel de l’océan Atlantique, à environ 500 km au large des côtes marocaines et 1000 km au sud-est de Lisbonne, constitué de quatre îles dont Madère est la plus importante (capitale Funchal - 120.000 habitants). Ces îles sont les sommets de volcans sous-marins qui culminent à 1861 m au Pic Ruivo. Son climat (25° l’été, 16° l’hiver) fait de Madère une station touristique renommée. Le célèbre vin de Madère constitue la plus grosse exportation.

- ACORES (240.000 habitants) : archipel de neuf îles et de plusieurs îlots au milieu de l’océan Atlantique, entre 1300 et 1900 km à l’ouest de Lisbonne, étiré sur 600 km d’est en ouest (superficie : 2335 km²). Ces îles sont également d’origine volcanique. Le point culminant est le Pico Alto (2320 m). Les principaux ports sont Ponta Delgada (62.000 habitants) sur São Miguel, Horta sur Faial et Angra do Heroismo sur Terceira. Les exportations comprennent les broderies, les ananas, les conserves de poissons. Le paysage et la douceur du climat font des Açores un lieu de séjour hivernal très apprécié. Elles fournissent également les données météorologiques qui servent aux prévisions en Europe.

b) Liaisons avec la France


1800 km : Paris - Lisbonne
1600 km : Paris - Porto
Deux jours au moins sont nécessaires pour effectuer le voyage par la route.
Plusieurs compagnies aériennes assurent un service régulier entre Paris et Lisbonne : Air France et TAP proposent chacune 5 vols quotidiens ; Air Louxor et Portugalia 2 vols quotidiens. _ Le vol dure 2h30.
La liaison entre Paris et Porto est assurée par Air France (3 vols quotidiens) et par TAP (5 vols quotidiens).
La compagnie d’affaires Portugalia effectue par ailleurs des liaisons régulières à partir de Lyon, Marseille, Mulhouse et Nice.

2) Population

La population du Portugal présente une grande homogénéité. C’est le premier pays d’Europe à avoir constitué une nation sur un territoire aux frontières quasiment inchangées depuis 800 ans. Depuis une vingtaine d’années, on constate un exode rural massif et un afflux de l’intérieur du pays vers le littoral (70% de la population totale). Comme dans la plupart des pays européens, le vieillissement s’accentue : les plus de 65 ans (16,4%) sont désormais plus nombreux que les moins de 15 ans (16%). La population active représente 5,3 millions de personnes.
Le nombre actuel de Portugais à l’étranger est estimé à 4,6 millions, qui se répartissent pour la plus grande partie au Brésil (1,2 million), puis en France, en Afrique du Sud, au Vénézuela, aux Etats-Unis et au Canada.
Connaissant une immigration sans précédent, le Portugal se classe au 4ème rang des pays de l’Union européenne avec 2,2% d’immigrés. Les Ukrainiens constituent la première communauté étrangère. La majorité des immigrants résident dans la région de Lisbonne.

3) Climat

La sécheresse et la chaleur de l’été ont permis aux géographes de classer le Portugal dans les pays "méditerranéens". L’océan Atlantique tempère cependant beaucoup le climat, abrège la période de sécheresse, apporte des pluies abondantes à l’ouest du pays (700 mm par an en moyenne) et adoucit les températures hivernales. Hormis la situation particulière des Açores, au climat océanique, et de Madère au climat tropical, le nord du pays est tempéré et très humide, le sud plus sec et plus chaud. La proximité de la mer et des estuaires confère à Lisbonne et plus encore à Porto un climat très humide. Un climat de type méditerranéen règne sur l’Algarve où les températures sont élevées même en hiver.

4) Villes principales

a) Lisbonne

Capitale et principal port du pays sur le Tage, à 28 km de son embouchure. Population : 1.200.000 habitants (3 millions en agglomération). Plus grande zone industrielle et commerciale du Portugal, elle possède des chantiers navals, des raffineries de pétrole et des usines de produits chimiques, de denrées alimentaires, de papier et de textiles. Les matières premières constituent les principales importations ; les exportations comprennent surtout le liège, les conserves de poisson, l’huile d’olive, la résine et le vin. Lisbonne concentre aussi à elle seule la plupart des emplois du secteur des services et accueille l’ensemble des grandes banques, des assurances, des entreprises de transports. Lisbonne est construite en terrasses sur une chaîne de basses collines surplombant le port. On distingue la ville basse (Baixa), rebâtie après le séisme de 1755, de facture classique et la ville haute (Mouraria, Alfama), dominée par le château Saint-Georges, qui a conservé un caractère médiéval. Lisbonne possède un riche patrimoine architectural et monumental et l’on peut y admirer de nombreux couvents, églises et monastères anciens. La tour de Belém marquant l’entrée du port et le monastère des hiéronymites sont deux exemples de l’art manuélin. La ville est dotée de plusieurs bibliothèques et universités et de nombreux musées, dont la fondation Calouste Gulbenkian.
L’accueil en 1998 de l’Exposition universelle a permis d’accélérer les travaux de rénovation de la ville (gare, métro), les plus importants entrepris depuis le marquis de Pombal (en 1755 suite au tremblement de terre). Certains quartiers, tels les anciens docks, ont été totalement réhabilités et le plus grand pont d’Europe (le pont Vasco de Gama, 12km) a été construit au-dessus du Tage.
(Site internet, en portugais : www.cm-lisboa.pt)

b) Porto

Située au nord-ouest du pays, sur la rive droite de l’estuaire du Douro, à quelques kilomètres de l’océan Atlantique. Capitale de la région Nord, c’est la deuxième ville et l’un des principaux foyers économiques du pays. Population : 1,5 million d’habitants (agglomération). Les vins produits dans la vallée du Douro, dont 90% sont exportés à partir de l’avant-port de Leixoes, constituent l’essentiel du revenu de la ville et de sa région. Les industries agroalimentaires (pêcheries, conserveries de sardines), textiles, métallurgiques et chimiques sont également représentées.
Le centre historique de la ville a été inscrit en 1996 par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité et comprend de nombreux édifices religieux et des musées. Porto a été désignée pour être capitale européenne de la culture en 2001. Porto fait actuellement l’objet de projets importants de rénovation urbaine et de modernisation (construction d’un métro, etc.).
(Site internet, en portugais : www.cm-porto.pt)

c) Braga

Située au nord-ouest du pays, dans le Minho, à 50 km de Porto. Population : 148.500 habitants. D’abord tournée vers les activités agricoles, Braga s’est dotée de quelques industries (matériel électronique, textile) et attire aujourd’hui un nombre important de Portugais originaires des zones rurales avoisinantes. La région du Minho produit un vin blanc léger et légèrement pétillant, le fameux vinho verde ("vin vert").
La ville compte de nombreuses églises baroques. La cathédrale abrite la tombe du comte Henri de Bourgogne, père du premier roi du Portugal, Alphonse Ier.

d) Coimbra

Ville du centre-ouest du Portugal, sur le fleuve Mondego. Population : 139.000 habitants. Petit centre industriel, la ville est surtout réputée pour son université, la plus ancienne du Portugal, fondée en 1290 par le roi Denis le Cultivateur, à l’origine à Lisbonne, puis transférée à Coimbra en 1537. Coimbra fut la capitale du Portugal de 1139 à 1255 et s’enorgueillit d’une superbe bibliothèque, de musées et de nombreux édifices religieux, comme une cathédrale romane du 12ème siècle et le monastère de Santa Cruz.

e) Setubal

Située près de Lisbonne, sur l’estuaire du Sado. Population : 104.000 habitants. Important port de pêche et centre industriel (conserveries de sardines, constructions navales, chimie). La ville servit de résidence royale au 15ème siècle et subit d’importantes destructions au cours du séisme de Lisbonne en 1755.

source:http://www.diplomatie.gouv.fr

 
 

 


 

 

[mentions légales]  2000-2008©  Lusolyon
Régie par ' lus olyon.org

0811 035 977